Le gaspillage alimentaire continue...

A l'heure où le gaspillage est décrié, les magasins de déstockage ont le vent en poupe. Depuis le 7 septembre, dans l'agglomération dijonnaise, on peut faire ses courses dans un nouveau magasin entièrement dédié au déstockage alimentaire.

Dans ce nouveau magasin de 300 mètres carré, les produits sont installés sans fioriture sur les rayonnages. Biscuits, pâtes, fromages, charcuterie, boîtes de conserve, sauces, boissons. Anna, une cliente, s'est arrêtée devant un étalage d'épices. Elle se dit « surprise du conditionnement mais surtout des tarifs. Ça ouvre un peu l'esprit sur le gaspillage alimentaire »

Car tout dans ce magasin provient du fabuleux gaspillage que Rémi Oertli, le gérant, avait constaté lorsqu'il travaillait dans le transport frigorifique. Exemple avec un stock de semoule au lait. « Toute la palette était vouée à la poubelle parce qu'un seul colis était écrasé et donc le destinataire a refusé toute la palette » explique t'il. Un stock racheté pas cher et revendu à prix cassé.

Notre ministre de l'écologie a beaucoup de pain sur la planche, pour être efficace dans ce domaine...

Plus loin, une palette de charcuterie savoyarde attend les consommateurs. Elle avait été refusée tout simplement parce qu'un livreur était arrivé avec une heure de retard. Chaque produit a failli être jeté pour des raisons dérisoires de ce genre. On croit rêver ! Une manne pour qui connaît les coulisses de la distribution...

Mes bonnes courses est installé allée Lépine à Marsannay-la-Côte et fonctionne avec le gérant, son fils et quatre salariés.

L'avantage pour le client, c'est donc le prix, parfois inférieur de moitié au tarif affiché en grande surface.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau